Bain de forêt : mon initiation avec une coach!

Vous avez déjà entendu parler de sylvothérapie? Moi, j’ignorais ce terme il y a encore quelques temps…

On m’a expliqué que c’était un mot compliqué pour parler des bienfaits du bain de forêt. Bain de forêt, c’est déjà plus évocateur, non?

Lorsqu’on m’a précisé que c’était une pratique d’origine japonaise appelée Shinrin Yoku, ça a fait tilt! Je me suis souvenue d’un reportage télévisé vu il y a quelques années. Il présentait un groupe de citadins nippons stressés qui allaient passer une journée dans les bois afin de se détendre et de prendre un bon bol de nature.

J’ai également fait le rapprochement avec des articles lus à propos de câlins aux arbres ainsi qu’avec des sorties en forêt proposées dans mon département autour de connexion avec les arbres, de promenades pieds nus en forêt et que sais-je encore. C’était donc ça, toutes ces animations tournaient certainement autour de la sylvothérapie, en fait!

Évidemment, j’ai regretté de ne pas avoir osé m’y inscrire et l’envie de faire cette expérience est devenue de plus en plus forte. Je pensais devoir attendre le printemps prochain lorsque j’ai appris qu’une coach énergéticienne organisait une séance un dimanche matin près de chez mes parents. Je ne pouvais rater ça!

Vous êtes curieux de connaître le déroulement de cette matinée? Vous voulez savoir ce que j’ai pensé de ce bain de forêt? Je ne le compte pas dans mon défi “sorties nature” mais je vous raconte tout! Winking smile

Mise en condition pour le bain de forêt

environnement séance sylvothérapie

 

Nous étions une quinzaine de personnes -surtout des femmes- à nous être déplacées pour cette initiation à la sylvothérapie. Après un accueil très chaleureux, notre animatrice nous a demandé de nous mettre en cercle sur l’herbe, près du joli château de ce parc. Nous avons alors fait quelques exercices d’échauffement tout doux afin de mettre notre corps en mouvement.

Ensuite, notre coach nous a encouragés à poser une intention quant à l’expérience que nous allions vivre. Selon elle, nous allions ainsi indiquer à notre cerveau le but à atteindre. Chacun a participé à ce petit rituel même si nous ne nous connaissions pas encore. De mémoire, j’ai dit quelque chose comme “Je souhaite passer un bon moment ce matin et regarder les arbres différemment après cette séance.” Certains ont été plus soft, d’autres ont montré une certaine habitude à ce genre de pratiques en parlant de connexion aux énergies des arbres, par exemple.

Ah non, on ne se moque pas, voyons! Quand on participe à ce genre d’animations, on y va avec les chakras bien ouverts!

Moi, les énergies, j’avoue ne pas y connaître grand-chose. Cela m’aurait peut-être ennuyée, agacée ou amusée qu’on me parle de ça il y a encore quelques années mais j’ai changé d’état d’esprit et je suis bien moins rationnelle qu’auparavant. Donc, ce jour-là, j’étais vraiment prête à la découverte, sans jugement aucun. J’avais hâte de voir ce que tout ça allait donner! Smile

 

 

Déroulement de la séance de sylvothérapie

Notre guide nous a fait un bref historique du bain de forêt en précisant que toute promenade au milieu des arbres pouvait être considérée comme un bain de forêt. Ah bon? Mais alors, j’en avais déjà fait plein! Et vous aussi, non? Winking smile Bien sûr, certains critères permettent à ce bain de foret d’avoir une influence plus ou moins importante sur notre niveau de stress, de fatigue, d’énergie…

 

Choix et observation d’un arbre

forêt, séance de sylvothérapie

 

Nous nous sommes enfoncés dans le bois tout proche. Notre coach nous a demandé d’éviter de parler fort et d’être attentifs à notre environnement et à nos sensations.

A un moment, elle a décidé de nous faire quitter le sentier puis nous a proposé de choisir un arbre et de l’observer en utilisant nos différents sens.

Chacun s’est donc approché d’un tronc et a commencé à le regarder sous toutes les coutures, à le toucher, à le sentir avec le nez… Lors de cet exercice, j’ai bien examiné l’écorce de mon arbre, la mousse qui s’y était développée, les hautes branches qui me surplombaient… J’ai utilisé la paume de la main pour constater la rugosité de l’écorce, la douceur de la mousse… J’ai humé, j’ai tâté, j’ai caressé, j’ai contemplé… Bref, vous voyez le tableau!

Je l’avais déjà expérimenté dans d’autres contextes mais j’ai constaté encore une fois que diriger son attention en utilisant différents sens a un côté très apaisant. On est totalement concentré sur le moment présent et on oublie ce qui nous entoure et ses préoccupations. Les pensées ralentissent, cela fait du bien.

Nous avons fait un débriefing commun par la suite. Notre guide nous a donné quelques explications :

  • Le vert est une couleur rassurante pour l’être humain. Une immersion en forêt implique donc forcément une baisse de stress.
  • Notre œil est fait pour observer les détails. Là encore, cela nous calme.
  • Regarder la cime d’un arbre en levant la tête est également une bonne chose car cela nous rappelle que nous faisons partie d’un tout. S’abriter sous ce grand arbre droit, solide, ancré profondément au sol grâce à ses racines, nous apporte un sentiment de sécurité.

 

Découverte de l’énergie d’un arbre

choix d'un arbre, séance de sylvothérapie

Nous sommes repartis en marchant tranquillement pour nous arrêter peu après à un carrefour.

Ce coup-ci, notre animatrice est allée plus loin. Elle m’a confiée un peu plus tard qu’elle adaptait les exercices en fonction des personnes présentes. Cette fois, elle avait senti l’ouverture d’esprit de notre groupe et avait donc décidé d’aborder un aspect plus spirituel : l’énergie des arbres.

Elle nous a d’abord invités à essayer de sentir notre propre énergie en ouvrant les bras et en ramenant doucement une main vers l’autre. Bon, je me suis exécutée sans trop y croire. Pendant longtemps, je n’ai rien senti mais, à un moment, j’ai commencé à constater des fourmillements et une chaleur dans les mains. J’ai pensé que c’était le sang qui commençait peut-être à moins bien circuler…

L’expérience suivante a consisté à se présenter à un arbre et à lui demander de nous envoyer son énergie. Je me suis sentie attirée par un beau spécimen au bord du chemin. J’y suis allée franco, en ouvrant les bras et en lui suggérant gentiment de venir à moi. Là, surprise, j’ai immédiatement ressenti une grande chaleur dans les mains et, encore une fois, des espèces de fourmillements. Je me suis éloignée pour voir si cela changeait quelque chose. Effectivement, au fur et à mesure de mes pas en marche arrière, je sentais la chaleur diminuer. Expérience assez étrange pour moi…

J’étais prête à accueillir les sensations mais je n’étais pas contre quelques preuves montrant le rapport avec mon arbre! J’ai donc fini par changer de position et me mettre au milieu du chemin, sans m’adresser à aucune plante, pour tester. Les sensation au niveau des mains se sont plutôt calmées…

J’en étais là de mes observations lorsque je me suis fait comme qui dirait choper par la prof! Winking smile Elle s’est peut-être demandée ce que je fabriquais et est venue aux nouvelles. Je lui ai raconté mes petites expériences en précisant que je n’avais jamais pratiqué ce genre de choses et nous avons discuté quelques minutes.

 

Lâcher prise en pleine forêt

lâcher prise, séance de sylvothérapie

 

Nous avons continué notre promenade sur le chemin puis nous sommes à nouveau entrés dans la forêt pour un nouveau défi. Notre coach nous a expliqué que certaines tribus avaient une manière originale (pour nous) de gérer les émotions fortes. Leurs membres ont pour habitude d’évacuer leur trop plein émotionnel en se mettant à crier tout en gesticulant dans tous les sens et en faisant des grimaces. Nous avons été invités à faire pareil en pleine forêt!

Par pudeur, nous nous sommes retournés pour effectuer l’exercice dans une certaine intimité. Curieusement, je ne me souviens pas très bien de ce moment. Je pense que j’ai dû me retenir et ne pas y aller vraiment à fond… A réessayer en étant totalement seule, peut-être? Cela ne peut faire que du bien, non?

 

Connexion à un arbre les yeux bandés

toucher arbre yeux fermés, bain de forêt

 

Nous sommes restés sur place pour pratiquer l’expérience suivante. Nous avons formé des binômes afin de jouer à colin maillard!

Bon, évidemment, ce n’était pas vraiment la version classique même si nous avions les yeux bandés. Il fallait faire confiance à un partenaire qui allait nous guider dans la forêt et nous accompagner jusqu’à un arbre. Là, libre à nous de faire la connaissance du végétal à notre façon tout en étant privé de la vue. Nous pouvions tester ainsi différents arbres.

Ce petit exercice nous a permis de nous connecter à un autre membre du groupe. J’ai bien aimé ce moment même si je suis restée assez “basique” dans mon approche. Je n’ai pas retenté la connexion aux énergies des différents arbres. Ma partenaire du moment a eu l’air d’être plus familière avec ces pratiques : elle s’est parfois un peu éloignée pour accueillir les flux énergétiques.

Pendant qu’elle prenait connaissance des arbres que je lui avais choisis, j’en profitais pour regarder autour de moi et m’imprégner des lieux. Chaque coup de vent déclenchait une pluie de feuilles autour de nous et le spectacle était vraiment magnifique.

 

Concert avec tambour chamanique

tambour chamanique, séance sylvothérapie

Avant de retourner à notre point de départ, notre coach nous a demandé de trouver une position confortable afin de profiter des sons qu’elle allait nous offrir.

Elle a sorti le tambour chamanique qu’elle gardait sur elle depuis le début et a commencé à en jouer tout en chantant. Je ne peux pas vraiment décrire les sons mais je peux vous dire que cela ressemblait à un chant indien et que c’était assez joli à entendre.

Entourée de personnes calmes et bienveillantes, installée dans un cadre magnifique et reposant, j’ai apprécié ces rythmes à la fois mystérieux et apaisants. Ça a été une des belles surprises de ce bain de forêt!

 

Retour en silence

retour en silence, séance sylvothérapie

Le retour, à la demande de notre guide, s’est fait en silence.

Je trouve très agréable de parcourir la forêt en silence. On se concentre sur les glands qui craquent sous les pieds, sur les feuilles qui virevoltent au moindre souffle, sur une branche biscornue, sur une odeur…

Bien sûr, cette petite marche a également été un moment d’introspection et de connexion avec moi-même.

 

Conclusion de la séance de Shinrin Yoku

Château de l'étang, Saran, séance de sylvothérapie

 

Pour finir la séance, nous avons repris place près du château et nous avons formé à nouveau une ronde.

Notre animatrice a incité les personnes qui le souhaitaient à se mettre pieds nus. L’intérêt était de (re)trouver le contact avec la terre. Elle nous a conseillé de le faire le plus souvent possible, notamment pour booster notre créativité. J’avoue que je n’ai jamais eu l’occasion d’appliquer ce conseil depuis. Si j’ai du mal à écrire le prochain article, je tenterai peut-être! Winking smile 

Nous avons terminé la séance par quelques étirements et ceux qui souhaitaient partager au groupe leurs ressentis ou leurs sensations ont pu le faire. Nous nous sommes séparés petit à petit le sourire aux lèvres et libérés de notre stress. Une personne malade a même dit qu’elle se sentait beaucoup mieux physiquement après ce bain de forêt.

De mon côté, j’ai surtout constaté une grande sérénité, de l’enthousiasme à l’idée de vivre la suite de ma journée et une satisfaction à avoir vécu ces moments hors du commun.

 

Ça y est, vous savez tout sur mon expérience! Je suis tout à fait prête à réessayer! Pour tout vous avouer, j’ai même acheté des livres sur ce sujet que je trouve passionnant…

Et vous, ça vous donne envie de tester le bain de forêt? Winking smile

Si c’est le cas, allez consulter la page Facebook de la coach ici, elle organise des ateliers de sylvothérapie très régulièrement!

Crédits photos : photos personnelles sauf celle du lâcher prise qui est libre de droits et qui vient du site pixabay.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.